Comment utiliser le contrôle de température ?

Comment utiliser contrôle température

Le  mode contrôle de température est maintenant sorti il y a quelques années. C’est Evolv avec ses chipsets DNA qui a initié le premier ce genre de mode. Ce mode est maintenant très commun sur beaucoup de mods électroniques qu’elles soient avec accu intégré ou non. Ce mode nécessite l’utilisation de résistances bien spécifiques. Chaque réservoir ne pourra donc pas forcément fonctionner avec le contrôle de température.

Evolv DNA contrôle de température

Comment le contrôle de température fonctionne en théorie ?

Essayons de partir de la base.

Les chipsets des mods électroniques fonctionnent tous sur un principe qui vous rappellera certainement des cours d’électricité plus ou moins lointains.

Lorsque vous choisissez une puissance sur votre mod, la puce électronique doit en fait calculer cette puissance en fonction de la tension et de l’ampérage. Nos accus ont en effet un voltage donné qui va baisser progressivement avec l’utilisation et cette puce, pour simplifier, augmentera ou diminuera le voltage et l’ampérage pour faire varier automatiquement la puissance (le wattage).

P(puissance en watts)= U(tension en volt) x I(intensité du courant en ampère)

Cette variation, qui se fait instantanément, est dépendante par contre d’un facteur que vous choisissez : la valeur de votre résistance (une valeur exprimée en ohm).

U(tension en volt)= R(résistance en ohm) x I(intensité du courant en ampère)

contrôle de température mesure

La matière de vos résistances

Avec les résistances en kanthal, cette valeur en ohm ne change pas, le métal est insensible à la chaleur au niveau résistif et le chipset a juste à calculer un voltage et un ampérage en fonction de la puissance désirée.

Là où Evolv a innové à l’époque, c’est en proposant un autre matériau que le kanthal. Le nickel et le titane, qui ont été les premiers autres matériaux utilisés sont très sensibles à la chaleur. Pour simplifier lorsque la température varie, la valeur en ohm changera également sur votre résistance.

L’utilisation de l’inox arrivera un peu plus tard car elle nécessite une lecture plus fine de la valeur de la résistance.

cigarette électronique contrôle de température
Des résistances spéciales, du fil pour des atomiseurs reconstructibles. Le contrôle de température nécessite du matériel spécial sur votre réservoir.

Contrôle de température

Bien sûr le chipset ne calcule pas la température mais la variation de résistivité (les ohms). Selon le matériau utilisé, il sait par exemple qu’une variation de 0,20 ohm par exemple correspondra à une hausse de température de 20 degrés (valeurs fictives) sur du fil nickel par exemple.

En réglant votre température à une certaine valeur, le chipset limitera la puissance pour que la résistivité n’atteigne pas la valeur correspondant à cette température.

Quelles utilisations et quels avantages ?

La sécurité qu’offre le contrôle de température pour éviter les dry hits (coton qui brûle) est le premier avantage clé. En effet, lorsqu’il n’y a plus de e-liquide imprégné dans la résistance, la température maximum sera atteinte quasiment instantanément et la box se mettra en sécurité, permettant ainsi de ne pas brûler son coton.
Autre avantage, les fils spéciaux pour contrôle de température chauffent beaucoup plus vite que le kanthal, la vape sera donc beaucoup plus réactive. Cette remarque est un peu moins vraie maintenant car de nombreux autres fils ont fait leur apparition (ou retour) comme le N80 qui s’utilise lui avec le mode Power uniquement et qui est particulièrement réactif.

Degrés Celsius ou Fahrenheit

Le mode contrôle de température est souvent disponible en degrés Celsius ou Fahrenheit. Il est bien sûr important de ne pas les confondre. L’affichage permet généralement de ne pas se tromper ( °C pour celsius et °F pour fahrenheit) On passe généralement de l’un à l’autre en maintenant le bouton de réglage appuyé pour arriver à son réglage maxi. On passera du max en Celsius au mini en Fahrenheit et vice versa. N’hésitez pas bien sûr à regarder votre mode d’emploi en cas de doute.

N80 fil résistif pour cigarette électronique
Attention les résistances ou fils en N80 (nichrome) ne seront pas compatibles avec le mode contrôle de température mais uniquement en mode POWER (watts).

Comment utiliser le contrôle de température ?

Tout d’abord il est primordial de bien installer le mode contrôle de température sur son mod ou sa box lorsque l’on utilise des résistances en nickel, en titane ou en SS.

écran mode contrôle de température
Les 3 modes de contrôle de température. Chacun devra être sélectionné selon la matière de votre résistance.

Choix du mode

  • Pour des résistances en nickel : Mode Temp Ni (TC Ni), Mode Temp Ti (TC Ti) pour des résistances en titane et Mode Temp SS/SS316 (TC SS) ou mode Power pour des résistances en inox.
    Une utilisation des résistances Ti ou Ni avec le mode Power aura pour effet de détruire ces fils si la puissance est trop élevée.
    Seules les résistances en SS/SS316 (inox), seront compatibles dans les 2 modes. L’inox est beaucoup moins sensible aux variations de température (les ohms varient donc beaucoup moins) ce qui permet de l’utiliser en mode Power mais grâce à des chipsets plus précis, il est utilisable également en mode contrôle de température.

Locker sa résistance

  • Comme ces résistances varient avec la température, il est donc obligatoire de leur donner une valeur de base à froid (température ambiante).
    Il faut donc « locker » (bloquer) celles-ci, un petit visuel en forme de cadenas nous informe de cette manipulation sur la majorité des box.

Choix de la température

  • Il ne reste plus qu’à choisir sa température de fonctionnement, une valeur comprise entre 200 et 300 degrés est souvent conseillée.
    Lorsque la résistance arrive à cette température, la box réduit sa puissance pour ne pas la dépasser, la vape n’est donc pas linéaire.
    Si vous trouvez que cette coupure arrive trop rapidement (la box l’indique) vous pouvez augmenter la température max.

Vous pouvez également, si votre box le permet, baisser la puissance (les watts) dans le mode contrôle de température, bien sûr, pour une vape plus légère, la température max mettra davantage de temps à être atteinte.

Attention à l’utilisation du contrôle de température

Les fils prévus pour le contrôle de température (ou les résistances) ne supportent pas d’être utilisés en mode Power sauf ceux en inox.
Les fils prévus pour le contrôle de température ne doivent pas être « rougis » lorsque ceux-ci sont utilisés pour la fabrication de résistances. Si le coil rougit malgré le contrôle de température, ne pas les réutiliser. Il est normal que la puissance s’effondre lorsque la température que vous avez choisie est atteinte, il n’y a donc plus de production de vapeur.

Pour les reconstructibles, les fils en contrôle de température (nickel, titane, inox…) nécessitent un peu d’expérience car les valeurs de résistance sont très basses et les fils sont plus complexes à installer de par leur souplesse. Les fils inox sont conseillés pour débuter car ils vous permettent de les utiliser en mode Power et en mode contrôle de température.

Les résistances pour le contrôle de température peuvent nécessiter un petit rodage pour vraiment exprimer toutes les saveurs de votre liquide.

Personnalisations

La manipulation du contrôle de température nécessite un peu plus d’actions (bloquer sa résistance à froid, trouver la température qui vous convient, …). Elle n’est pas forcément la plus accessible pour un débutant. Elle reste cependant rassurante car cela empêche de « brûler » sa résistance.
Pour les utilisateurs avertis, il existe également des modes fonctionnant sous le même principe qui sont encore plus personnalisables.  Les TCR permettent en effet de rentrer dans les paramètres qui influenceront sur la reconnaissance de résistivité de vos résistances. Cela permet d’utiliser des fils plus originaux ou de personnaliser encore plus les valeurs. Cela reste réservé pour les fans de valeurs malgré tout, car il convient dans ce cas de connaître précisément la matière de vos résistances.

Conclusion

Le mode contrôle de température existe depuis maintenant un petit moment. Ce mode qui avait créé un événement à sa sortie possède maintenant ses fans et aussi ses détracteurs. Chacun y allant de ses avantages ou de ses inconvénients.
Pour un débutant, si la sécurité de ne pas brûler ses résistances peut sembler importante, l’avantage devient moindre pour un utilisateur habitué mais celui-ci peut y trouver son compte en préférant le titane, le nickel ou l’inox plutôt que le kanthal classique.
La vape offerte avec les fils spéciaux pour contrôle de température est bien sûr différente de celle offerte par du kanthal classique  (réactivité, ressenti des saveurs…), chacun pourra y trouver sa préférence. Je vous conseille donc de l’essayer si cela n’est pas déjà fait. L’important étant de trouver sa vape qu’elle soit avec ou sans contrôle de température.

Vous aimerez aussi ces guides pratiques

théorie : comment fabriquer un coil
Tutoriel : montage d'un coil
Choisisr son mod
Calculer les dosages e-liquide DIY
théorie : comment fabriquer un coil
Tutoriel : montage d'un coil
Choisisr son mod
Calculer les dosages e-liquide DIY