Revue de presse : Fin de la vape aux US ?

C’est la rentrée, le moment idéal pour faire le point sur les dernières actus de la vape ! Direction l’Angleterre et les États-Unis pour un tour des nouveautés concernant la cigarette électronique.

Goodbye Public Health England (PHE)

Public Health England est un organisme de santé britannique, reconnu pour son soutien à la cigarette électronique.

L’organisme ferme ses portes au plus grand regret des vapoteurs du globe. La PHE avait notamment déclaré :

[…] vapoter est au moins 95% moins nocif que fumer.

La Public Health England avait également réalisé un test vidéo comparant l’impact de la vape et du tabac sur des cotons… Pour un résultat assez saisissant.

logo phe

Mais alors pourquoi la Public Health England ferme-t-elle ses portes ?

Le contexte sanitaire lié au COVID-19 est à l’origine de ce changement d’organisation au sein de la Grande-Bretagne. En effet, le pays a pour projet de créer un tout nouvel organisme appelé : National Institute for Health Protection (NIHP).

Le NIHP devrait prendre ses fonctions au printemps 2021 d’après le très bien renseigné Vaping Post. Espérons que ce nouvel organisme soutienne aussi bien la vape que son prédécesseur.

Les États-Unis et la PMTA

Nouveau scandale pour les USA, la FDA (Food and Drug Administration) durcit la règlementation quant à la vente de produits de vapotage.

Qu’est-ce que la PMTA ?

La PMTA autrement dit la Premarket Tobacco Applications, est un dispositif créé aux États-Unis dans le but de contrôler les produits liés à la cigarette électronique ainsi que leur mise en vente.

C’est simple, pour qu’une marque puisse commercialiser et vendre ses e-liquides, arômes ou e-cigs, il lui faut l’autorisation nécessaire donc la fameuse PMTA.

Chaque fabricant doit fournir une demande PMTA pour chaque produit qu’il souhaite commercialiser, un parcours du combattant sachant qu’une PMTA coûte très cher, plusieurs centaines de milliers de dollars selon la FDA. Ce coût est revu à la hausse par certains experts du domaine qui eux estimeraient le coût de la PMTA a plusieurs millions de dollars… Une problématique qui s’impose alors aux petits fabricants de cigarette électronique ou e-liquide qui n’ont pas les moyens financiers suffisants.

Pour en savoir davantage sur la PMTA, nous vous conseillons l’excellent article du Vaping Post.

La Californie interdit la vente de produits de vape arômatisés

La Californie vient de bannir les produits de vape aromatisés dans toutes les boutiques de vape de l’État. La vente en ligne reste cependant autorisée.

Les vape shops ne respectant pas cette interdiction s’exposent à une amende de 250 dollars. Un nouveau coup dur pour les vapoteurs américains, qui voient leur liquides disparaître petit à petit notamment avec l’arrivée de la PMTA.

san francisco
Golden Gates, San Francisco CA

Une manifestation pour soutenir la vape américaine

Le mouvement « We Vape We Vote » a de nouveau organisé une manifestation dans le but de défendre la cigarette électronique contre les lois prises à l’encontre de celle-ci (PMTA, interdiction de la vente de certains produits).

Ce vendredi 5 septembre a donc eu lieu une manifestation à Washington D.C avec comme porte-parole : Dimitris Agrafiotis. Un militant pro-vape reconnu pour son implication au sein de la Tennessee Smoke Free Association, il est devenu une figure emblématique dans le monde de la vape grâce à son amitié avec Phil Busardo, un reviewer de produits vapologiques sur YouTube.

Dimitris Agrafiotis, alias le Vaping Greek, a pris la parole lors de cette manifestation et a évoqué une triste réalité liée à la crise sanitaire du Covid-19 et à la règlementation américaine : « Environ 10.000 vape shops vont fermer aux États-Unis à cause du Covid-19 ». Une situation qui aura un grand impact pour l’avenir de la vape aux États-Unis… Qui est vraiment bien incertain.

We vape we vote
Dimitris Agrafiotis prend la parole à Washington DC
manifestation we vape we vote
Manifestation du 05/09 à Washington DC

 

Et en France ? Depuis le confinement, silence radio. Pourtant, la mission de santé publique portée par les professionnels français du secteur de la vape avait été immédiatement soulignée, à l’ouverture des vape shops comme commerce de première nécessité en mars dernier.

En ayant permis aux Français de continuer leur sevrage tabagique avec la cigarette électronique, un premier pas est franchi et la suite des discussions est attendue de bon pied par les associations de professionnels de la vape.

Les actus de la vape, nouveautés e-cigarette et e-liquide, tests, vidéos et tutoriels… Ne ratez plus aucune info en nous suivant sur les réseaux sociaux !

Logo Facebook
Logo Instagram
Logo Youtube

Les actus de la vape nouveautés e-cigarette et e-liquide, tests, vidéos et tutoriels… Ne ratez plus aucune info en nous suivant sur les réseaux sociaux !

picto Youtube mobile
Picto instagram mobile
Picto Facebook mobile
newsletter inscription Desktop
Inscription Newsletter mobile
retour boutique E-Fumeur.fr