Le 18/12/2023

Revue de presse : la vape plus que jamais en danger ?

En cette fin d'année, la vape est plus que jamais en danger. En effet, que ce soit en France avec le PNLT (Plan National de Lutte Contre le Tabac) ou bien à l'internationale avec l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la cigarette électronique fait parler d'elle. On vous résume tout dans cet article avec en bonus une vidéo explicative complète de notre expert.

L'annonce du Ministre de la Santé

La 28 novembre dernier, le Ministre de la Santé a dévoilé le PNLT 2023 - 2027. Ce plan de lutte contre le tabac exprime les idées et les mesures que souhaite développer le gouvernement afin de diminuer le nombre de fumeurs en France.

Ces actions concernent le tabac, les produits de tabac chauffé, mais également les cigarettes électroniques.

Le plan s'établit sur 5 grands axes :

  • 1. Protéger les jeunes du tabagisme
  • 2. Accompagner les fumeurs
  • 3. Préserver l'environnement
  • 4. Transformer les métiers du tabac et lutter contre les trafics
  • 5. Améliorer la connaissance sur les dangers liés au tabac
Aurélien Rousseau, Ministre de la Santé

Ces 5 engagements ciblent donc le tabac, le tabac chauffé, les pushs de nicotine, le SNUS et la vape.

Voici les mesures phares qui concernent la cigarette électronique :

  • Renforcer le contrôle de l’interdiction de vente des produits du tabac et du vapotage pour protéger les mineurs.
  • Interdire la vente des produits du vapotage (puffs).
  • Instaurer le paquet neutre pour tous les produits du tabac et du vapotage.
  • Renforcer la surveillance sur les produits du tabac et du vapotage.

Ces mesures restent encore floues à l'exception de l'interdiction des puffs (votée récemment) et l'instauration de paquets neutres pour les produits de vapotage. 

Le PNLT mentionne également les arômes (saveurs) des e-liquides :

"Engager un travail, incluant les parties prenantes pour limiter les arômes autorisés dans les produits du vapotage remplissables (liquides) ou rechargeables (cartouches), attractifs auprès des jeunes."

Cela signifie que le gouvernement réfléchi à l'idée de supprimer toutes les saveurs de nos e-liquides sauf le parfum tabac. Une mesure déjà en place dans plusieurs pays comme le Danemark ou bien les USA.

La vidéo complète de notre expert

Yann, notre expert de la vape et vidéaste, s'est penché sur le sujet. Il vous explique en détails ce que pourrait devenir l'avenir de la vape et de sa filière en général.

L'OMS a encore une nouvelle fois la vape dans le viseur...

Le 14 décembre dernier, l'OMS est revenue à la charge contre la cigarette électronique à travers un communiqué de presse. Ce dernier appelle à "une action urgente pour protéger les enfants et les empêcher d’adopter la cigarette électronique".

L'OMS continue de prôner la théorie de la passerelle, plusieurs fois démantelée par des études notamment menées par le Pr Dautzenberg.

L'OMS demande "instamment aux pays de mettre en œuvre des mesures strictes pour dissuader leur population d’utiliser ces dispositifs afin de protéger leurs citoyens, en particulier les enfants et les jeunes".

Les bureaux de l'OMS

Elle précise également dans son rapport que la cigarette électronique "ne s’est pas révélée efficace pour aider les fumeurs à arrêter de fumer".

Une conclusion qui vient totalement à l'encontre de la récente méta-analyse menée par la Cochrane (une organisation qui, on le rappelle, possède un siège à l'OMS). En effet, l'étude réalisée par la Cochrane démontrait que justement, la cigarette électronique était un outil de sevrage tabagique trois fois plus efficace que les patchs nicotiniques...

Pour les curieux, le Vaping Post a rédigé un article très détaillé sur le récent communiqué de l'OMS.

Attendre ou agir ?

En tant que professionnels de la vape ou bien en tant qu'utilisateurs de cigarette électronique, nous ne pouvons malheureusement pas faire grand-chose à part attendre et voir l'évolution de toutes ces futures mesures.

Attention, ne pas faire grand-chose ne signifie pas ne rien faire ! Nous vous invitons plus que jamais à signer la pétition "Merci la vape" lancée par plusieurs organismes défenseurs de la vape (SoVape, FIVAPE, Aiduce...). Cette pétition a pour but de faire entendre nos paroles de vapoteurs afin de nous protéger contre la suppression des saveurs et d'éventuelles taxes.

Si vous souhaitez également découvrir d'autres actions possibles, nous vous conseillons de vous rendre sur le site de JeSuisVapoteur.

En attendant, nous vous souhaitons malgré tout, une bonne vape et pourvue qu'elle dure !

Les derniers articles