TUTO VIDÉO : 5 préjugés sur la vape

Après plus de 10 ans d’existence, la cigarette électronique continue de susciter doutes, interrogations et… préjugés. Dans cette vidéo, nous vous aidons à démonter 5 préjugés sur la cigarette électronique. De quoi alimenter vos prochains échanges avec des proches qui oseraient dire : “le tabac et la vape c’est pareil de toute façon“.

Les étapes de la vidéo :

1 – La cigarette électronique, c’est dangereux

Nous ne dirons pas que la vape est bonne pour la santé, mais en évitant la combustion, principale responsable des maladies liées au tabac, on échappe déjà à une large partie de produits toxiques (plusieurs milliers en fait).

La liste est longue pour ce qui concerne les produits toxiques issus du tabac : ammoniac, mercure, plomb, monoxyde de carbone… Il y en a plus de 4000 en fait.

Si on devait comparer l’incomparable, alors on pourrait simplement dire que :

  • Ne pas fumer ni vapoter, c’est rouler à vitesse réglementaire sur l’autoroute de la vie
  • Vapoter, c’est rouler à 140 km/heure sur l’autoroute de la vie
  • Fumer, c’est rouler à contresens et à 140 km/heure sur l’autoroute de la vie

2 – La cigarette électronique, c’est chimique ! 

Oui, le propylène glycol, la glycérine végétale sont des produits issus de la chimie (verte pour certaines marques). Toutefois, chimie ne veut pas dire “nocif, toxique ou cancérigène”. Preuve en est : tout est chimique ! L’exemple de la cerise, pris dans la vidéo par notre expert Yann, vaut le détour.

3 – Il n’y a pas assez de recul !

La vape contribue à diminuer les risques du tabac. Sur ce point, difficile de lui contester sa réussite au regard du nombre de fumeurs qui arrête le tabac grâce à la cigarette électronique. Les lois, les produits qui s’adaptent, s’améliorent et sont analysés avec de plus en plus de précision… Les éléments sont nombreux pour appuyer la thèse du relatif danger de la vape.

4 – La vape, c’est comme le tabac, il y a de la nicotine donc ça donne le cancer

Oui, il y a de la nicotine dans la vape, du moins si vous en souhaitez et à la dose qui vous convient. Ce petit détail compte beaucoup pour permettre de réussir les étapes d’un sevrage du tabac. Le contrôle de la dépendance devient alors bien plus précis et efficace.

Dans la vidéo, on évoque bien sûr le fait que la nicotine, jugée cancérigène par plus de 8 français sur 10, ne l’est pas. Sa toxicité existe, à très fortes doses, nous ne la nions pas. On parle là de doses très éloignées du maximum toléré dans un e-liquide par exemple.

5 – La diffusion des préjugés : des messages négatifs (et trompeurs) qui se diffusent bien vite…

“En vapotant, tu mets de l’eau dans tes poumons”, “Les jeunes qui vapotent vont se mettre à fumer”… Les préjugés sont nombreux mais ce qui inquiète le plus, c’est leur diffusion rapide et massive, sans contrôle même, dans différents médias ou réseaux.

Si les “analyses scientifiques” laissent souvent désirer quand il s’agit de “charger la vape”, on ne peut qu’apprécier le sérieux et la pugnacité des autorités de contrôle, des scientifiques “pro-vape” ou des médias spécialisés (coucou Vaping Post ou Vapolitique pour ne citer qu’eux).

Pour plus d’informations, nous vous conseillons nos contenus relatifs :