Atomiseur

Partie haute d'une cigarette électronique où est installée la résistance (fil métallique qui va chauffer le coton imprégné de liquide) où se produit la vaporisation du e-liquide. Un atomiseur peut être démontable de la batterie, il est composé de métal, de plastique, de verre. 

Il existe de nombreux modèles :

  • Clearomiseur : atomiseur où on voit le niveau de liquide ("clear + atomizer"). On a pris l'habitude d'appeler un clearomiseur un atomiseur à réservoir, qui possède des résistances toutes faites que l'on peut acheter séparément. C'est clairement le matériel le plus utilisé par les vapoteurs. On parle également de cartouche de pod aujourd'hui. Ce sont des réservoirs au format propriétaire (adapté à une série de produits définie par le fabricant).

  • Atomiseur reconstructible ou « réparable » ("ReBuildable Atomizer", RBA) : atomiseur où l'on doit reconstruire soi-même ses résistances avec un fil résistif et du coton. Ce type d’atomiseur conviendra à des vapoteurs avertis.

  • Dripper ("Rebuildable Dripping Atomizer", RDA) : c'est un atomiseur reconstructible qui ne possède pas de réservoir. Il faut le réalimenter en e-liquide en versant des gouttes ("to drip"). Sa taille est beaucoup plus petite, là encore pour initiés uniquement. 

  • Cartomiseur (cartridge + atomiseur), atomiseur en forme de cartouche, c'est un tube métallique de 1 cm de diamètre à peu près où le e-liquide est stocké dans une bourre de coton ou de fibre. Très à la mode il y a quelques années, ce matériel tend à disparaître mais il possède encore ses adeptes.

Revenir à la liste