Fabriquer son e-liquide pour cigarette électronique

Fabriquer son e-liquide

Dans cette rubrique, nous allons aborder l’un des aspects les plus ludiques et les plus créatifs de la vape, à savoir la création de son propre e-liquide.

Il vous faudra:

  • de la base en 0 mg/mL.
    Plusieurs marques sont disponibles : Revolute, Supervape, VDLV
    Plusieurs volumes sont disponibles : 115, 120, 250, 275, 500, 1000 mL
  • des boosters de nicotine, qu’il vous faudra ajouter à votre base en 0 mg/mL afin d’obtenir une base nicotinée (le tableau vous permettra de déterminer la quantité de boosters en fonction du dosage désiré).
  • des arômes que vous rajouterez à cette base+boosters pour donner un parfum à votre liquide.

Il existe des packs DIY tous faits.
Il contiennent de la base en 0 mg/mL et des boosters.
Vous devez choisir un taux de nicotine et vous n’avez qu’à verser la totalité des boosters dans le flacon de base.
Il ne vous reste plus dans ce cas qu’à verser de l’arôme.

Choisir son dosage de nicotine

Les cigarettes électroniques ayant bien évolué, il n’est plus si facile que cela de conseiller sans erreur un dosage de nicotine.
Le matériel que vous allez utiliser jouera maintenant dans votre choix de nicotine. En effet les cigarettes électroniques fonctionnant à de fortes puissances permettent de « faire monter » plus rapidement l’effet de la nicotine. La vape en sera bien évidemment différente.
Il faut retenir qu’un dosage suffisamment élevé vous permettra plus facilement une bonne transition vers les cigarettes électroniques. Le hit (le raclement de gorge) sera davantage présent avec plus de nicotine.
Fabriquer son e-liquide vous permet de doser très précisément ce taux de nicotine. Celui-ci dépendra du volume de boosters que vous ajouter. Ce volume est bien sûr adaptable selon vos souhaits.

Choisir son taux de PG/VG

Propylène glycol (PG)

Le PG est un liquide fluide qui aura tendance à maximiser les arômes de votre e-liquide. Il renforce le hit mais il ne produit que peu de vapeur.

Glycérine Végétale (VG)

La VG est un liquide très visqueux qui produit énormément de vapeur. Elle réduit le rendu des saveurs et encrasse davantage les résistances.

  • 70PG/30VG est conseillé pour les clearomiseurs type eGo/Stardust/Kanger T2.
  • 50PG/50Vg est conseillé pour toutes les cigarettes électroniques.
  • 30PG/70VG ou 100VG sont conseillés pour les clearomiseurs avec une importante arrivée de e-liquide.

Choisir son arôme et son dosage

Faites vous plaisir !
Difficile de ne pas trouver son arôme aujourd’hui. Le nombre de références augmente sans cesse.

Vous êtes le seul maître à bord et tout est permis !
Les fabricants indiquent des valeurs conseillées mais vous pouvez choisir ce qui vous convient. Vous pouvez aussi mélanger vos arômes préférés ensemble même s’ils sont de marques différentes.

Le dosage !
La fameuse question… Les fabricants nous orientent et si une moyenne est souvent de l’ordre de 5 à 20%, il faut tester pour s’approcher de son « graal ».
Quelques pistes : les fruités et les mentholés nécessitent souvent un dosage léger. Les gourmands en exigent davantage. Votre taux de PG/VG influencera également votre dosage. Plus le liquide contient de VG, plus il faudra doser.

Pourquoi faire du DIY ?

Fabriquer son e-liquide revient bien sûr à beaucoup moins cher. Les 10mL sont souvent aux alentours de 1 à 2 euros.
Votre choix de nicotine ainsi que les saveurs que vous décidez d’utiliser ne tiennent qu’à vous. Bref c’est votre e-liquide !

Si beaucoup commencent par essayer de reproduire un e-liquide connu, il devient vite amusant de créer son propre e-liquide.

On ne s’invente pas aromaticien c’est vrai mais il est très vite facile de créer un liquide qui nous convient et c’est bien là l’essentiel.