Que vous faut-il pour fabriquer votre e-liquide ?

Dans cette rubrique, nous allons aborder l’un des aspects les plus ludiques et les plus créatifs de la vape, à savoir fabriquer votre e-liquide. De l’anglais « Do It Yourself » (faites-le vous-même), le DIY s’est démocratisé progressivement et séduit de plus en plus les vapoteurs. Fabriquer son e-liquide devient de plus en plus commun et l’offre s’est maintenant énormément élargie.

Et si fabriquer votre e-liquide était assez simple

Il n’est pas nécessaire d’avoir des notions de chimie avancées pour concevoir et fabriquer votre e-liquide, c’est pourquoi l’engouement pour le DIY ne cesse de croître. Toute personne étant capable de préparer une menthe à l’eau ou une grenadine sera capable de créer des liquides basiques. Attention, il convient tout de même de ne pas faire n’importe quoi et d’avoir une certaine méthode.
Concrètement, il vous faudra de l’arôme, de la base et éventuellement de la nicotine (les flacons de booster).
Attention si la préparation d’une grenadine est immédiate, un e-liquide « fait maison » nécessitera un temps de maturation (le steep). Un arôme fruité prendra en règle générale 48 heures mais il est plus fréquent que l’on attende une semaine voire plus pour des arômes complexes. Les tabacs ou gourmands sont facilement laissés en maturation plusieurs semaines avant d’être testés. Il faudra donc être patient.

Comment fabriquer son e-liquide cigarette électronique

Choisir sa base e-liquide

Il existe différents types de bases d’e-liquide, mais toutes sont créées à partir des deux mêmes composés :

Le Propylène Glycol ou PG :

Utilisé comme additif alimentaire, émulsifiant pour les sauces des plats préparés ou pour les machines à fumée de boites de nuit (qu’on devrait donc appeler machines à vapeur). Il sert à fluidifier la glycérine végétale. La production de vapeur est assez moyenne. C’est le propylène qui aura pour rôle d’exhausteur de goût.

Avantage : son utilisation limite l’encrassement des résistances.

La Glycérine Végétale ou VG  :

Utilisée également comme additif alimentaire, dans la fabrication du vin, comme hydratant pour les cosmétiques. Il sert à donner sa densité au e-liquide, il provoquera donc une très grosse production de vapeur. Etant par nature très gras, il «étouffe» les saveurs, d’où l’utilisation du propylène glycol pour fluidifier et rehausser les arômes.

Inconvénient : son utilisation encrasse davantage les résistances.

Comment choisir son taux de PG/VG ?

Voilà maintenant différents taux de PG/VG que l’on retrouve régulièrement dans les bases. On peut choisir ceux-ci afin de privilégier les saveurs ou la vapeur mais le choix s’impose souvent à cause de son matériel. En effet un e-liquide trop fluide provoquera des fuites sur un réservoir inadapté. De la même façon un e-liquide trop épais occasionnera des dry hit (ce goût de brûlé) sur des réservoirs avec des de trop petites arrivées de e-liquide.

70%PG/30%VG: Idéal pour les clearomiseurs comme le Stardust, le Kanger T2 ou les Aspire BDC, cette base fluide n’encrassera pas trop les résistances. Ce ratio PG/VG est comparable à celui utilisé dans les liquides Alfaliquid Original ou Dlice. Il sera adapté aux réservoirs de petit diamètre en règle générale qui offrent un tirage serré et une faible alimentation en e-liquide.

50%PG/50%VG: Cette base est celle la plus compatible avec tout type de matériel. Utilisable dans les clearomiseurs comme le Nautilus, l’Aerotank, mais aussi le Toptank ou Cubis/AIO. Ce ratio PG/VG est comparable à celui utilisé dans les liquides Dark Story ou Halo. Ce taux propose une bonne restitution des saveurs ainsi qu’une bonne production de vapeur.

30%PG/70%VG: Cette base est utilisable uniquement dans les clearomiseurs possédant de fortes arrivées de e-liquide ou les atomiseurs réparables. Ce taux est souvent privilégié pour les puissances assez hautes. TFV8 baby, TFV12, Procore Aries et SE, voilà des réservoirs qui apprécient ce ratio, pour les fans de nuages.

Le ratio PG/VG est très important, c’est votre matériel et les performances que vous souhaitez obtenir qui le détermineront. Notez cependant que plus le taux de VG sera élevé, plus il faudra corser la dose d’arômes, la Glycérine écrasant plus les arômes que le Propylène.

Choisir son taux de nicotine grâce aux boosters

Les bases nicotinées n’existant plus en volume supérieur à 10 mL suite à la nouvelle réglementation de janvier 2017. Les fabricants ont donc inventé les boosters de nicotine. Des mini bases très fortement dosées en nicotine (à hauteur de 20 mg/mL) qu’il faudra diluer avec de la base en 0mg/mL afin d’obtenir le taux de nicotine désiré.
Pour des taux assez faibles , l’ajout de booster sera donc assez limité. Par contre pour des dosages de l’ordre de 16 mg/mL, il faudra énormément de boosters et très peu de base en 0 mg/mL.
Les boosters sont disponibles dans les mêmes taux de PG/VG que les bases, cela permettra un mélange homogène pour fabriquer votre e-liquide.
Il suffira de bien mélanger la base et les boosters pour que la base nicotinée soit prête instantanément.
Pour simplifier les calculs de nombreux fabricants proposent des kits où les boosters et la base en zéro sont rassemblés dans le même packaging. Il ne reste plus qu’à choisir un taux de nicotine et l’emballage contient les boosters nécessaires à à la préparation finale ainsi qu’un flacon pour faire le mélange (pack Revolute, pack Easy to Mix).

Dosage booster de nicotine e-liquide

Choisir ses arômes pour fabriquer son e-liquide

Arôme e-liquide - E-FUMEUR

Rien n’est plus subjectif que le choix des arômes, et les mélanges que vous allez réaliser avec. Comme pour le choix d’un e-liquide, c’est à chacun de choisir selon ses préférences et ses goûts. Chaque marque d’arôme est compatible avec toutes les autres donc n’hésitez pas à créer des recettes e-liquides exclusives, la seule limite ici est votre créativité. Pensez à toujours consulter les fiches produit afin de connaitre la dose d’arôme à utiliser, car ils ne se dosent pas tous de la même manière.
Faites également attention, certains arômes sont très forts, d’autres très doux, il faut donc les équilibrer, afin que l’un ne recouvre pas totalement l’autre. De nombreux tests sont généralement nécessaires avant de trouver la parfaite combinaison.

Oubliez les gouttes, pensez pourcentage

Chaque fabricant possède ses propres flacons et leur bec verseur est différent. Une goutte d’un tel sera forcément différente d’une goutte d’un autre. Et quelle corvée que de compter ces 147 gouttes pour se préparer un volume plus important. Investissez dans des seringues ou des flacons doseurs, et faites vos mélanges en pourcentage pour fabriquer votre e-liquide. Votre préparation n’en sera que meilleure et pratique. Les fabricants sont de plus en plus nombreux à privilégier ce mode de mesure et à nous fournir toutes les informations en ce sens. Le pourcentage d’un arôme est situé généralement entre 5 et 20%.

Matériel pour fabriquer son e-liquide
fabriquer-son-eliquide-3

Prenons l’exemple de Capella :

Conseillé assez souvent entre 10 et 15%, une préparation test nécessitera donc 1 à 1,5 mL d’arôme pour 9 à 8,5 mL de base pour un résultat final de 10 mL. Ces valeurs pourront bien sûr se faire à des échelles différentes, 10 à 15 mL pour 90 à 85 mL de base pour une valeur finale de 100 mL.

Je vous invite à utiliser notre tableau calculateur de dosage pour mieux connaître les dosages conseillés.

Les additifs pour e-liquides

Ils sont utilisés pour apporter un petit plus à votre préparation et doivent êtres dosés très précisément. Après vous avoir interdit l’utilisation du mot « goutte », je me permets de le ré-introduire ici car les quantités à utiliser sont vraiment infimes. Les additifs peuvent être utilisés pour renforcer l’effet crémeux d’un liquide, obtenir une sensation de fraicheur sans pour autant donner un goût de menthe, etc. Il faut respecter scrupuleusement les doses indiquées sur les fiches produit, surcharger rendrait le liquide inutilisable.

Quel matériel pour fabriquer son e-liquide

Hormis les indispensables bases, boosters et arômes, il existe du matériel dédié à la fabrication d’e-liquide.

  • Les flacons vides, en plastique ou en verre, disponibles dans différentes tailles
  • Les seringues, différentes tailles existent, de la 1mL ultra précise pour doser ses arômes à la 50 mL pour des préparations en gros volume
  • Les aiguilles font bien sûr partie du matériel nécessaire afin de prélever le volume adéquat
fabriquer votre e-liquide

Conseils pratiques pour le mélange de vos arômes et e-liquides

Nous ne le répéterons jamais assez, mais il est primordial de toujours noter ce que l’on fait. Quand on utilise un concentré ou un seul arôme, il est facile de se souvenir du pourcentage utilisé, mais après quelques tests, on a vite envie de se lancer dans des mélanges plus poussés, en associant plusieurs arômes. Il est utile de connaitre les différents composants de votre recette ainsi que le pourcentage utilisé de manière à pouvoir le reproduire si jamais c’est une réussite. Les meilleures recettes sont toujours celles que l’on oublie de noter, c’est arrivé à presque toutes les personnes faisant du DIY, et croyez-moi, le jour où ça arrive, on s’en veut vraiment.
Ne jamais se lancer dans la fabrication d’un gros volume avec de nouveaux arômes, il vaut mieux les tester sur des petits contenants, et ce afin d’éviter le gâchis.

Le DIY est comparable à la cuisine, il ne faut pas se lancer dans des recettes trop élaborées au départ. Apprenez à maitriser un ou deux arômes dans un premier temps avant de vous lancer dans des mélanges complexes, on apprend toujours à cuire des pâtes avant de cuisiner un boeuf bourguignon.
Ne soyez pas trop pressés, les arômes ont besoin de temps pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Ne jetez jamais vos préparations au bout de 72H, oubliez les quelques jours et re-testez les, de belles surprises peuvent arriver.
Soyez créatifs, rien n’est interdit, si vous avez envie de mélanger du caramel, de la menthe et des fruits rouges, faites-le (résultat non garanti).