Le 28/09/2017

GUIDE : Inhalation directe et indirecte

Il arrive souvent que l’on parle d’inhalation directe ou indirecte dans le monde de la cigarette électronique. Ce n’est pas toujours simple pour un débutant de savoir de quoi il s’agit. Voyons tout cela le plus simplement possible.

Inhalation indirecte

La même façon de fumer qu’une cigarette classique

dessin de l'inhalation indirecte

Les anciens fumeurs le savent… Lorsque vous aspirez sur cette cigarette, l’aspiration est finalement assez difficile. L’air doit passer à travers le tabac, parfois un filtre, bref le débit d’air est très restrictif.

Vous n’avez pas d’autre choix, pour inhaler la fumée, que de creuser les joues pour créer une dépression d’air dans votre bouche. C’est seulement ensuite, que se créé cette petite aspiration vers les poumons. C’est cette action qui provoquera l’accroche en gorge, que l’on surnomme le hit.

Cette façon d’inhaler fonctionne donc en deux temps, la bouche puis les poumons.

On parle alors d’inhalation indirecte.

Inhalation directe

Plus de vapeur et une aspiration plus profonde

dessin de l'inhalation directe

Lorsque le débit d’air devient plus important, on se rend vite compte qu’il n’est plus possible d’aspirer par la bouche d’abord.

Essayer de creuser les joues en aspirant, avec la bouche ouverte, cela n’est plus possible.

L’inhalation se fait donc directement dans les poumons.

On parle donc d’inhalation directe.

airflow resserré en tirage indirect
Airflow ouvert en tirage direct
Exemple type d'une entrée d'air très généreuse. Il sera obligatoire de faire une inhalation directe.

L’inhalation indirecte sur une cigarette électronique : idéal pour débuter

Il est souvent conseillé pour débuter la cigarette électronique de le faire avec une inhalation indirecte. Pour se faire, votre réservoir devra avoir une petite entrée d’air. Cela facilite la transition avec une sensation proche de la cigarette classique.

L'inhalation indirecte est aussi appelée tirage serré ou tirage MTL pour Mouth To Lung. Cela produira peu de vapeur.

Cette méthode permet :

  • Un excellent rendu des saveurs de la vapeur inhalée
  • De ne pas utiliser de grosses puissances (les watts) sur votre cigarette électronique
  • D’augmenter, en conséquence, l’autonomie de votre batterie
  • D’obtenir une consommation de e-liquide très raisonnable
Une vapoteuse dans la rue

L’inhalation directe sur une e-cigarette : vers une vape et des nuages plus denses

Après avoir découvert la vape avec une inhalation indirecte, bon nombre de vapoteurs se tournent vers du matériel plus puissant, plus autonome ou proposant une plus grande contenance en e-liquide. De fait, la puissance va souvent de pair avec une utilisation en aspiration directe. Celle-ci ressemble à un tirage sur chicha, une aspiration courte et directe, sans passer par la cavité bucale pour refroidir la fumée. Lorsque l’on fume une cigarette classique, la chaleur est trop forte pour aspirer comme de l’air la fumée.

L'inhalation directe est aussi appelée tirage aérien, ou tirage DL (ou DTL) pour Direct To Lung.

Cette méthode permet :

  • Une plus grande production de vapeur
  • Une aspiration plus courte et directe
  • Une fumée dense mais pas chaude
Une vapoteuse dans un fauteuil

Sur une cigarette électronique, l’effet de la nicotine est plus lent que sur une cigarette classique. Ce phénomène est un petit peu plus accentué lors d’une inhalation indirecte. La consommation de e-liquide est en effet moindre donc moins de nicotine.

Il convient donc avec ce type de cigarette électronique de garder, au début, un assez fort taux de nicotine. On verra également que le débit d’air étant assez petit, la production de vapeur est souvent moindre mais cela reste relatif. Nous sommes loin des premières cigarettes électroniques qui n’avaient qu’une toute petite production de vapeur.

Ce type d’inhalation produit en règle générale beaucoup plus de vapeur. Cela nécessite par contre souvent plus de puissance (les watts) sur votre batterie. Les bouffées sont généralement plus courtes mais la consommation de e-liquide augmente de façon impressionnante.

Comme vous consommez davantage de e-liquide à chaque bouffée, vous assimilez davantage de nicotine.

Il est donc conseillé de baisser son taux de nicotine car cela risque d’être vite un peu fort. La quantité de nicotine absorbée sur une journée ne change habituellement pas. Vous consommez simplement plus de liquide avec un taux moins fort.

Quelle type d’inhalation pour un vapoteur qui débute ?

L’important est de trouver l’inhalation qui vous convient. Nous conseillons très souvent une inhalation indirecte au début. Mais il n’est pas rare que de nouveaux vapoteurs s’habituent très vite à de l’inhalation directe. Ces deux types de vape possèdent chacune leur qualité et leur défaut. N’hésitez pas à demander conseil auprès de l’un de nos conseillers E-Fumeur, à tester si vous le pouvez, pour vous aider dans ce choix.

Notre expérience nous le dit : Certains vapoteurs restent attachés à la vape indirecte définitivement et ne jurent que par ce mode d’inhalation. Ces vapoteurs sont en général des fans de saveurs plutôt que de vapeur. Il existe par exemple des réservoirs très chers qui ne proposent que de l’inhalation indirecte.

D’autres vapoteurs se lassent de cette vape assez rapidement et recherchent alors à agrandir ce débit d’air et la production de fumée. Une inhalation indirecte impose souvent une aspiration lente et longue. Certains vapoteurs apprécient au contraire des petites bouffées rapides, très denses en quantité de vapeur. Ceux-ci se tournent alors vers davantage de puissance et une inhalation directe.

À vous de trouver votre style, de passer d’un type d’aspiration à l’autre pour essayer et trouver le bon équilibre.

Quels réservoirs pour quel type d’inhalation ?

Il existe une multitude de réservoirs (clearomiseurs, atomiseurs reconstructibles) aujourd’hui.

Certains ne sont faits que pour de l’inhalation indirecte, d’autres que pour de l’inhalation directe.

Enfin, d’autres réservoirs permettent les deux types de vape. Parfois simplement, en réglant cette bague d’airflow ou encore grâce à la compatibilité de différentes résistances avec un même réservoir.

De ce fait, sur un même modèle de réservoir, il est courant de trouver des résistances très différentes, qui vont parfois permettre une vape serrée (inhalation indirecte) et parfois une vape aérienne (inhalation directe).

Résistances pour tirage indirect ou tirage direct
Deux résistances compatibles avec le même réservoir offrant un tirage d'air différent.

Ci-dessous, nous vous présentons différents modèles actuels, liés à chaque type de vape, directe ou indirecte. Pour obtenir plus de conseils et bien choisir votre clearomiseur, n’hésitez pas à nous consulter.

Kits à inhalation indirecte

Ces kits sont conseillés pour un fumeur voulant réussir sa transition vers la cigarette électronique. Ils sont réputés et possèdent un débit d’air restreint mais néanmoins réglable.

Kits à inhalation directe

Ces kits sont conseillés pour un vapoteur souhaitant profiter d’une vapeur plus dense. Ces kits sont réputés pour leur qualité et en termes de rendus des saveurs.

Les derniers articles