Vous partez à l’étranger ? Où vapoter et où ne pas le faire…

Où vapoter et où ne pas le faire à l'étranger

Tout vapoteur qui prépare sa valise pour faire route vers un pays étranger se pose la question : est-ce que j’ai le droit d’emmener ma cigarette électronique dans ce pays ?

Ah… Vous ne vous êtes jamais posé la question ? C’est le moment de le faire alors, car dans certaines contrées, la vape n’a pas toujours le vent en poupe et peut vous emmener jusque derrière les barreaux d’une prison… Vous serez d’accord, il y a plus sympa comme vacances.

Un outil idéal pour les vapoteurs-voyageurs

Pour vous aider dans cette démarche et partir l’esprit léger, un outil sort clairement du lot, il s’agit du site web ecigarettes-politics.com.

Sur cette interface créée par le twittos londonien Chris Price (@rolygate), la plupart des pays sont recensés et un court texte vous expliquera si vous avez raison de prendre votre cigarette électronique en vacances ou s’il vaut mieux la laisser à la maison le temps du voyage. Le site propose deux pages, répertoriant les pays sur une première page de A à I et sur une autre de J à Z.

destinations pour vapoter

A la lecture des premiers pays listés, l’impression est tout de même qu’une bonne législation mondiale manque franchement à l’appel. D’un pays à l’autre, la vape est autorisée pleinement ou à l’inverse, passible d’une peine de prison. Certains jouent avec les frontières de la compréhension humaine en autorisant la vape mais pas la nicotine des e-liquides, d’autres tolèrent son usage dans la sphère privée et l’interdisent dans les lieux publics…

Pour certains pays, la vape est bannie !

Certains pays, comme l’Argentine, le Brésil, l’Indonésie, le Mexique, Panama, Singapour, la Thaïlande ou Taiwan ont complètement banni la cigarette électronique. Impossible donc de vaper mais aussi d’acheter du e-liquide, des résistances ou un tube pyrex qui se serait cassé dans l’avion qui vous a emmené non sans secousse sur une île paradisiaque d’Indonésie ou à bord du car bondé que vous avez pris en arrivant à Buenos Aires. La vigilance doit être de mise, les risques encourus pour vaper sont parfois considérables en fonction des régions du monde.

Un exemple ? Dernièrement, une touriste française a vu ses vacances de rêve en Thaïlande tourner au cauchemar. A cause de sa cigarette électronique, interdite dans ce pays depuis 2014, celle-ci aura passé quatre jours dans une prison locale pour avoir refusé de payer une « amende » de plus de 1000 euros de la main à la main… Si on peut vous éviter ce type de visite folklorique et de négociation de bakchich, c’est mieux…

Partez l’esprit léger avec votre vapoteuse (ou pas)

Les vacanciers qui se préparent à partir cet été trouveront sans doute toutes les meilleures indications sur leur pays de destination grâce à ecigarette-politics.com. Les curieux découvriront aussi, grâce au travail de Chris Price et des internautes qui contribuent au développement du site, toutes les informations nécessaires sur la législation, la tolérance (variable) ou les sanctions prévues par chaque pays concernant le vapotage.

vape et piscine

Vous partez en Autriche ? Prenez garde, la vape est autorisée mais la vente est soumise à licence médicale.

Vous volez jusqu’au Danemark ? La vape est autorisée mais si vous vapez sans nicotine.

Direction la Grèce ? Les informations sont plus vagues, le gouvernement semble interdire officiellement les cigarettes électroniques mais ne lutte pas pour faire respecter l’interdiction.

Vous voyez, en Europe aussi c’est le bazar. Soyez donc attentifs à cette question avant de refermer votre valise, un petit coup d’œil pour vérifier la législation du pays où vous allez vaut mieux qu’une confiscation, une amende ou un week-end en demi-pension (mais en prison), pendant vos vacances.

Bonnes vacances et bons nuages !

Vous aimerez aussi ces guides pratiques

Quel dosage PG VG choisir
Inhalation et vapotage
vers le sevrage tabagique
recycler une e-cig
Quel dosage PG VG choisir
Inhalation et vapotage
vers le sevrage tabagique
recycler une e-cig