Nos quatre conseils pour éviter le dry-hit

La question revient comme un gimmick : pourquoi ce goût de brûlé parfois, lorsque je vape avec ma cigarette électronique ? Dans la communauté de la vape, on appelle ça un « Dry hit », un coup sec quoi. C’est l’effet ressenti quand la résistance et sa mèche ne fonctionnent plus parfaitement, quand le coton n’est pas assez imbibé en e-liquide. Pour comprendre les raisons de ce goût désagréable et comment y remédier, découvrez nos quatre précieux conseils d’experts et oubliez à tout jamais ce problème.

Conseil numéro 1 : Vérifiez d'abord votre réservoir de e-liquide

Avant de se poser la question de la validité ou de la péremption d’une résistance, la première chose à faire consiste à vérifier que votre réservoir contient bien suffisamment de e-liquide.
Celui-ci doit toujours imprégner la mèche (le coton) de votre atomiseur, sans quoi, la résistance brûlera sans consumer de e-liquide et donc, vous donnera ce goût de brûlé.
Il est également primordial d’ amorcer correctement votre résistance lorsqu’elle est neuve. C’est un cas très fréquent de Dry Hit.

> Bien amorcer votre résistance : le guide pratique

insertion d'une résistance

Conseil numéro 2 : Vérifiez la compatibilité batterie - résistance de votre matériel

Une astuce simple : sur chacune de vos résistances, des informations sont écrites. Parfois dessus en tout petit ou sur la fiche produit tout simplement, ces informations peuvent vous être d’un grand secours.

Vous y trouverez deux éléments essentiels : la résistance en Ohm et la plage d’utilisation conseillée de la résistance en watt ou en volt.

Cette dernière donnée est importante, il faudra impérativement respecter la plage d’utilisation conseillée de votre résistance. Votre résistance est adaptée à votre clearomiseur mais il faut impérativement que vos réglages de batterie/box soient aussi adaptés. Assurez-vous donc d’avoir bien des valeurs compatibles en watts, entre votre batterie/mod et la résistance de votre clearomiseur.

mod électronique P80 Sinuous Wismec

Conseil numéro 3 : Adaptez votre style de vape à votre matériel

Dans la communauté de la vape, on parle de deux types d’inhalation : directe vers les poumons ou indirecte, de la bouche aux poumons, comme avec une cigarette conventionnelle. L’inhalation indirecte s’effectue sur du matériel peu puissant. L’inhalation directe sur des équipements avec des puissances supérieures.

Votre utilisation peut influer sur l’arrivée du fameux dry-hit. Si vous n’aspirez que très peu sur un matériel nécessitant une forte puissance, il est probable qu’il n’y ait pas assez de e-liquide à arriver dans votre résistance ce qui pourra provoquer un dry hit.

Assurez-vous donc d’avoir bien choisi un matériel adapté à votre puissance de tirage. Pour en savoir plus sur le choix de votre cigarette électronique, n’hésitez pas à consulter nos guides pratiques !

Zoom matériel de vape 2018

Conseil numéro 4 : Vérifiez la composition de votre e-liquide

Toutes les marques de e-liquides ne font pas des juices calibrés avec le même dosage PG/VG. Pour bien comprendre, plus le matériel est puissant et plus il requiert l’usage d’un e-liquide surdosé en glycérine végétale. A l’inverse, sur du matériel à faible puissance, les pods par exemple, il faudra choisir un e-liquide à 50/50 ou surdosé en PG.

Le choix du e-liquide est déterminant pour éviter le dry-hit. En effet, un e-liquide épais (surdosé en VG) devra être utilisé sur un clearomiseur performant avec une grande arrivée de e-liquide. En utilisant un liquide orienté VG sur du matériel débutant non approprié, vous cramerez plus vite votre résistance. Utiliser du e-liquide 50/50 vous permettra d’éviter bon nombre de tracas et lorsque vous cherchez la puissance, combinez e-liquide orienté VG et clearomiseur puissant.

Pictogramme flacons d'e-liquides