5 résolutions pour mieux vapoter en 2021 !

L’année 2020 n’était pas ce qu’on peut appeler un bon cru, sans parler de vapote, mais bon, on se l’accorde, c’était pas la folie du bonheur pour tous et on espère sincèrement que la cuvée 2021 sera meilleure, qu’on pourra tous tomber le masque et retrouver le sourire, tout simplement.

Toutefois, pour les vapoteurs que nous sommes, le passage à la nouvelle année c’est aussi l’occasion de prendre de nouveaux réflexes, pour mieux vapoter et effacer des petits problèmes que tous les utilisateurs de la cigarette électronique ont déjà un jour rencontrés. Alors on a pensé à vous proposer cinq résolutions, de bons conseils à suivre, que j’essaierai aussi d’appliquer pour certains, c’est sûr.

Cinq résolutions, c’est peu ? Non, c’est déjà largement suffisant et si vous les appliquez toutes en 2021, alors votre année vapologique du moins, sera forcément meilleure. Et c’est déjà ça !

1. Les pannes de batteries ? C’est fini !

Il n’y a pas grand-chose à faire quand notre vapoteuse n’a plus de batterie à part se dire “Mince, j’aurai pu la charger tout à l’heure”… Enfin si, il y a quelque chose à faire : garder de l’énergie près de soi.

Cette année, ma vapoteuse adopte un compagnon : un chargeur externe qui fait powerbank. J’annonce, c’est le PB2S de Xtar. Pas de cachotterie entre nous.

Rangé dans ma boîte à gants, c’est ma batterie de secours partout où je vais. Grâce à ce chargeur et les accus que j’y intègre, j’ai toujours de quoi me charger ou changer d’accu. Le petit plus : je peux même charger mon téléphone avec, un autre matériel qui tombe bien trop souvent à court de jus…

Batterie faible sur cigarette électronique

2. Je ne brûlerai plus ma résistance en la changeant ! A l’amorçage !

On le sait bien, les vapoteurs aiment qu’en quelques tours et clics, on puisse changer de résistance et se remettre à vapoter. Pourtant, la patience est un atout quand on change ce consommable et l’amorçage est bien trop souvent oublié. Pourtant, c’est LE meilleur moyen de profiter le plus longtemps possible de sa résistance et surtout, d’éviter de la brûler avant sa première utilisation.

Amorcer une résistance

Cette année, je le note comme un mantra : à chaque fois que je changerai la résistance de mon clearomiseur, je penserai à bien l’amorcer à la main, en versant quelques gouttes de liquide sur les parties de coton visibles. Et une fois le réservoir vissé et rempli, j’attendrai encore 10 minutes. 10 minutes c’est rien après tout.

3. Je tenterai un truc de fou : tester de nouveaux liquides !

Une fois qu’on a trouvé le liquide qui nous convient, c’est un fait, on ne veut plus le lâcher. Et c’est bien en soi, cela veut dire qu’on apprécie sa vape. Chez E-Fumeur nous sommes comme ça aussi, on aime nos valeurs sûres… Pourtant, tester de nouvelles saveurs a du bon, pour explorer de nouveaux horizons aromatiques ou pour éviter de se lasser de sa cigarette électronique et risque de rallumer une… On ne dira pas son nom.

Cette année, c’est dit, je quitte mes standards : Goobye Démence Cérébrale, adios Dulce de Dictator, ciao saveurs gourmandes, je vous abandonne un temps, le coeur léger mais avec plein de doux souvenirs de vos saveurs… pour découvrir de nouveaux horizons un peu plus fruités je pense !

eliquide gourmand
eliquide boisson
eliquide fruit
eliquide menthe
eliquide classic
eliquide gourmand
eliquide boisson
eliquide fruit
eliquide menthe
eliquide classic
clin d'oeil

4. Mon flacon de liquide ne sera plus celui de mon voisin !

Si certains avaient la fâcheuse habitude de “taxer une clope” quand ils fumaient, le mauvais geste est resté lui aussi dans la vape. Et on est tous d’accord, ce n’est jamais très agréable de se faire “emprunter” un peu de liquide… Régulièrement.

Alors oui, une fois, ça passe tout seul. Deux fois, ça passe aussi. C’est ce qu’on appelle la limite du raisonnable. Mais au bout de trois, quatre, cinq, on peut raisonnablement se dire que ça coince. Et c’est normal non ?

Combien de fois je me suis retrouvé au bureau, sans avoir la moindre goûte de e-liquide à vapoter ? Hum, joker. Si mon bon voisin de clavier a toujours une fiole de 200 mL, remplie d’un elixir fruité dont il a le secret, je me promets cette année de ne pas lui en taxer… trop. C’est promis chers collègues, Armel, Aure, Thibault ou Norman, croix de bois, crois de fer…

clin d'oeil

5. J’arrête de vapoter au visage des autres !

C’est un fait, personne n’aime qu’on lui souffle la vapeur dans le nez. Si vous aimez plus que tout votre nouveau liquide fruité frais, rien ne dit que les autres ont pour autant envie d’en profiter. Certains amis, les vrais, vous le diront. Les autres vous regarderont avec un air… mais un air…

Donc pour éviter les problèmes, cette année, c’est promis, je ne partage pas ma vapeur dans le visage de mon interlocuteur. Question de politesse. Et de respect des normes d’hygiène, on se l’accorde.

Vape tricks

Bonus track : l’hygiène et le nettoyage !

Une petite dernière pour la route ? Une évidence qui ne devrait pas être une bonne résolution mais nettoyer souvent votre cigarette électronique, c’est indispensable, en temps normal et dans les moments actuels. On pose ses lèvres sur son drip-tip toute la journée, mais nos mains touchent notre matériel et bien d’autres choses dans une même journée. Les gestes barrières comptent et bien nettoyer son matériel, se désinfecter régulièrement les mains seront toujours de bons conseils à suivre, en tout temps.

Normalement, en suivant ces bonnes résolutions, je serai un meilleur vapoteur en 2021. Et vous ? 

Bons nuages à vous et bonne année !

Tony